Que ce soit pour leur audace, leur engagement écolo-responsable ou encore leur originalité, ils ont tous cette petite chose en plus qui nous interpelle…

Darwin à la caserne Niel de Bordeaux

Longtemps désaffectée, l’ancienne caserne Niel à Bordeaux, vit aujourd’hui une seconde jeunesse. Elle a en effet été transformée en écoquartier, faisant du projet « Darwin » une réelle place to be Bordelaise. Débuté en 2010, le projet qui s’est donc installé dans une ancienne caserne militaire de près de 20 000 m² est devenu un espace de vie complet et tourné vers l’avenir et l’éco-responsabilité. Le lieu accueille aujourd’hui une ferme urbaine, un skate-park XXL, des espaces d’expression libre pour les grapheurs, une épicerie bio, un restaurant, des espaces de co-working et même d’un terrain de bike-polo. Le tout décoré à la sauce Upcycling pour revaloriser d’anciens matériaux.

Projet Nakâra au Cap d’Agde

La résidence de tourisme en dentelle… Voici comment on pourrait rapidement résumer le projet de résidence de tourisme Odalys Nakâra. Le projet, piloté par le cabinet d’architecture Jacques Ferrier et Promeo Patrimoine est une merveille de technicité et de créativité. L’habillage en dentelle des bâtiments qui ressemble à une deuxième peau est construite à partir d’une résille ajourée en Béton Fibré Ultra-haute Performance (BFUP).

One Central Park à Sydney

Comment ne pas vous parler du projet de rénovation du quartier One Central Park à Sydney mené entre 2012 et 2013. L'ensemble est formé de plusieurs bâtiments résidentiels et commerciaux. Leur originalité réside dans l'ajout de Jean Nouvel qui a imaginé sur ces tours, des jardins suspendus verticaux en collaboration avec un autre français : le botaniste Patrick Blanc. Rideau de plantes, de fleurs et de vignes sur plus de cinquante mètres de haut, la skyline de Sydney compte maintenant le plus haut et le plus impressionnant jardin vertical du monde.

Maestria à Montréal

Présenté au MIPIM de Cannes en Mars dernier, le projet Maestria à Montréal s'annonce … magistral ! Deux tours à usage mixte de plus de 50 étages verront le jour en 2022 dans le quartier des spectacles. Mais si ce projet fait déjà parler de lui c'est car une passerelle située au 25° étage des tours, devrait permettre de circuler de l'une à l'autre... Etourdissant !

Tour Occitanie à Toulouse

Crédit photo D. Libeskind & Compagnie de Phalsbourg

Comment ne pas clore cet article sur le projet qui anime en ce moment Toulouse ! Le quartier de la gare Matabiau en haut des allées Jean-Jaurès est en pleine mutation. Un projet imaginé par l'architecte Daniel Libeskind et qui permettra bientôt au ciel toulousain d'héberger une tour de 150 mètres de haut qui abritera des logements, des bureaux, des commerces et un hôtel de luxe, sur une surface totale de 30 000 m². RDV à l’horizon 2022 pour découvrir cette tour mélangeant le verre et les végétaux.